Règlement du Prix Servais

 

(version arrêtée par le Conseil d’administration de la Fondation Servais, le 23 mai 2018)

  1. Le Prix Servais, ci-après « le prix », récompense l’œuvre littéraire la plus significative parue au cours de l’année écoulée. Par œuvre littéraire, on entend un ouvrage considéré dans son ensemble. L’appréciation tient compte de la qualité de la langue, de l’originalité du sujet et de la façon de le traiter.

  1. Sont considérées les œuvres littéraires qui 1° sont dues à des auteurs résidant au Grand-Duché ou ayant la nationalité luxembourgeoise et résidant à l’étranger, 2° sont rédigées en luxembourgeois, français, allemand ou anglais et 3° ont paru auprès d’une maison d’édition ou à compte d’auteur.

  1. Le  prix est décerné annuellement par la Fondation Servais, sur base du choix fait en toute indépendance par un jury d’experts.

  1. Le jury se compose de personnes qui ne sont pas membres du Conseil d’administration de la Fondation. Le président du jury est agréé par le Conseil d’administration de la Fondation. Les membres du jury décident de la composition de celui-ci par voie de cooptation.

  1. Le jury se donne son propre règlement intérieur.

  1. Le jury prend sa décision en toute souveraineté dans le seul respect de la finalité du prix. Sa décision motivée est communiquée au Conseil d’administration de la Fondation et rendue publique.
    Le président du jury rédige un procès-verbal sur les travaux du jury dont il remet un exemplaire au Conseil d’administration de la Fondation.

  1. Le prix est doté de 6.000 euros, montant qui peut être revu par le Conseil d’administration de la Fondation. Le prix est attribué à l’auteur de l’ouvrage. Les membres du Conseil d’administration de la Fondation et les membres du jury ne sont pas éligibles pour le prix.

  1. La cérémonie de la remise du prix est organisée par le Conseil d’administration de la Fondation en collaboration avec le Centre national de littérature.

 

 

Règlement du Prix d’Encouragement de la Fondation Servais

             (version arrêtée par le Conseil d’administration de la Fondation Servais, le 23 mai 2018)

  1. Le Prix d’Encouragement de la Fondation Servais, ci-après « le prix », a pour finalité d’encourager les auteurs à procéder à la publication de leur premier ouvrage littéraire qui doit être inédit en vue d’être pris en considération. Cet ouvrage est considéré dans son ensemble, et l’appréciation tient compte de la qualité de la langue, de l’originalité du sujet et de la façon de le traiter.

  1. Le prix est réservé à des auteurs 1° qui s’expriment en luxembourgeois, français, allemand ou anglais, 2° qui résident au Luxembourg ou qui ont la nationalité luxembourgeoise et résident à l’étranger, et 3° qui n’ont pas encore publié d’ouvrage littéraire, ni au Grand-Duché ni à l’étranger.

  1. Les membres du Conseil d’administration de la Fondation et les membres du jury ne sont pas éligibles pour le prix.

  1. Les manuscrits sont à remettre en quatre exemplaires au président du jury de la Fondation Servais, (p.a. du Centre national de littérature, 2, rue Emmanuel Servais, L-7565 Mersch), pour le 31 décembre de l’année de référence.
    Le président du jury consigne dans un procès-verbal les manuscrits reçus pendant l’année de référence ainsi que
    les travaux afférents du jury. Il remet une copie de ce procès-verbal et un exemplaire des manuscrits reçus au Conseil d’administration de la Fondation qui seront archivés au Centre national de littérature.

  1. Le jury est chargé d’examiner les ouvrages reçus et apprécie souverainement s’il y a lieu de désigner un lauréat.
    Si le jury décide de décerner le prix, sa décision motivée est communiquée au Conseil d’administration de la Fondation et publiée.
    Le prix est attribué à un seul ouvrage littéraire.

  1. Le prix est décerné à l’occasion de la cérémonie de remise du Prix Servais organisée par le Conseil d’administration de la Fondation en collaboration avec le Centre national de littérature.

  1. Le prix est doté de 4.000 euros, montant qui sera versé à l’éditeur choisi par le lauréat, au moment de la publication.

  1. L’éditeur qui procède à la publication du manuscrit primé est tenu de relever le Prix d’Encouragement de la Fondation Servais par une mention évidente dans l’ouvrage.