Les prix littéraires

 

LE « PRIX SERVAIS »  

Afin de promouvoir la production littéraire contemporaine, le Conseil d’administration décerne depuis 1992 le « PRIX SERVAIS ». Ce prix récompense l'ouvrage littéraire le plus significatif paru au cours de l'année écoulée, considéré dans son ensemble (contenu et forme) en tenant compte de la maîtrise de la langue, de l'originalité du sujet traité et de la façon de traiter le sujet. Il est attribué à l'auteur de l'ouvrage, même si celui-ci est un ancien lauréat du Prix Servais.   Il est décerné annuellement, sur proposition d'un jury permanent, indépendant de la Fondation, composé de personnes qui ne sont pas membres du Conseil d'administration. Le Jury prend sa décision en toute souveraineté dans le seul respect de la finalité du Prix.   Le Prix, qui bénéficie du soutien financier de l'Oeuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte, est doté de 6.000 euros depuis l'année 2013.  

 

LE « PRIX D'ENCOURAGEMENT DE LA FONDATION SERVAIS »

  Afin d’encourager des auteurs à procéder à la publication de leur premier ouvrage littéraire, le Conseil d'administration a créé en 1999-2000 le « PRIX D'ENCOURAGEMENT DE LA FONDATION SERVAIS ». Ce prix est réservé aux auteurs d'expression luxembourgeoise, allemande, française et anglaise, résidant au Luxembourg, qui n'ont pas encore publié d'ouvrage littéraire, ni au Grand-Duché ni à l'étranger. Le Prix est attribué à un seul ouvrage.   Les manuscrits sont à remettre en quatre exemplaires au Centre national de littérature, pour le 31 décembre de l'année de référence, à l'intention du Président du Jury.   Le Jury apprécie souverainement s'il y a lieu d'attribuer le Prix.   Le PRIX D'ENCOURAGEMENT est doté de 4.000 euros depuis 2013, montant qui est versé à l'éditeur choisi par le lauréat, au moment de la publication. 

 

Etudes universitaires sur le Prix Servais

1)    FIORESE Lynn : « Verleihungsrituale des ’Prix Servais‘ für deutschsprachige Autoren », Magisterarbeit, Heidelberg, 2008, 121 Seiten (consultable au CNL à Mersch, Compactus, cote BL 194/10)  

2)    GONNE Katia : « Le Prix Servais : un prix en quête de son identité », Mémoire, Université Libre de Bruxelles, 2011, 195 pages (consultable au CNL à Mersch, Compactus, cote BL 476/11)